Dernière mise à jour

1er Avril 2017
version 4.7

Présentation du projet de Loi portant budget de l’Etat pour l’année 2018 par Le Secrétaire d’Etat auprès du Premier Ministre chargé du Budget et du Portefeuille de l’Etat, Monsieur Moussa SANOGO, Assemblée Nationale  le 15 décembre 2017.

Le Secrétaire d’Etat auprès du Premier Ministre chargé du Budget et du Portefeuille de l’Etat, Monsieur Moussa SANOGO, a présenté le mardi 12 décembre 2017 devant la Commission des Affaires Economiques et Financières, le projet de Loi de finances portant budget de l’Etat pour l’année 2018.
Monsieur Moussa SANOGO a abordé son propos par un rappel de la situation socio-politique et économique, qui a prévalu à l’élaboration du budget de l’année 2018. En effet, le budget de l’année 2018 a été élaboré dans un contexte peu favorable, au vue des effets des chocs internes et externes enregistrés dès le debut d’année 2017 notamment la baisse des cours du cacao, les récentes révendications au niveau socio-politique et la baisse du taux de croissance économique.
Les efforts mis en oeuvre jusqu’à ce jour ont permis la bonification de la situation économique et financière récente. La signature d’une trêve sociale, la mise en oeuvre du PND pour la période 2016-2020 sont autant d’actions qui devraient conduire dans un climat de paix, à une croissance économique de 8,1% pour l’an 2017.

L’économie ivoirienne devrait continuer d’afficher ce dynamisme en 2018 avec une croissance projetée à 8,3%, tirée en particulier des secteurs tertiaires et secondaires dont les contributions à la croissance sont estimés respectivement à 3,7% et 2,3%.
La politique budgétaire pour 2018 vise la poursuite de la maîtrise des charges de fonctionnement, afin de dégager les marges necessaires au profit des investissements et maintenir ainsi un niveau satisfaisant de croissance économique tout en la rendant plus inclusive.
Le projet de budget 2018 consacre la poursuite de la mise en oeuvre des priorités du gouvernement, en l’occurrence l’accroissement de l’offre d’infrastructures socio-économiques et de services de base, l’amélioration du systeme d’education par son adaptation aux besoins du marché du travail, la consolidation du système de santé pour le rendre davantage accessible aux couches les plus defavorisées et l’amélioration de la situation alimentaire de la population. Ce projet de budget accorde également une attention particulière à la creation d’emploi notemment pour les jeunes, aussi aux investissements dans les secteurs de l’energie, des routes et de l’adduction en eau potable, ainsi qu’au renforcement du dispositif securitaire et de défense, en lien avec le grandes orientations définies dans les lois de programmation militaire et de sécurité dans un contexte de menace terroriste.
Le projet de budget 2018 s’équilibre en ressources et en charges à 6,756,3 milliards, en hausse de 308,7 milliards par rapport au budget révisé 2017 qui s’élève à 6,447,6 milliards, soit une evolution de 4,8%.
Il convient de preciser que la présentation du projet de Loi de finances portant budget de l’Etat pour l’année 2018 s’est deroulée en deux seances, dont la première s’est déroulé le jeudi 07 décembre 2017.
Au cours de la seconde séance de présentation du projet de Loi de finances le vendredi 15 décembre 2017 l’Assemblée a adressé des questions et des preoccupations au Secrétaire d’Etat auprès du Premier Ministre chargé du Budget et du Portefeuille de l’Etat.
Monsieur Moussa SANOGO a donné les réponses idoines.

DTI
15-12- 2017

2018-01-02T11:08:45+00:00 2 janvier 2018|