ADOPTION DU PROJET DE LOI DE FINANCES POUR L’ANNEE 2021

Adoption du projet de loi de finances pour l’année 2022 par la Commission des Affaires Economiques et Financières (Caef) de l’Assemblée nationale, vendredi 19 novembre 2021, Abidjan Plateau.

Du mardi 16 au vendredi 19 novembre 2021 à l’Assemblée nationale, Monsieur TRAORE Seydou, Directeur General du Budget et des Finances, lui-même accompagné de ses plus proches collaborateurs a assisté aux côtés de Monsieur Moussa SANOGO, Ministre du Budget et du Portefeuille de l’Etat, à l’examen du projet de loi de finances pour l’année 2022.

Monsieur Moussa SANOGO a ouvert les travaux par l’exposé des motifs.

Il a annoncé d’emblée que le projet de budget pour l’année 2022 est structuré en 30 dotations et 150 programmes budgétaires déclinés au sein des Institutions et Ministères, et s’équilibre en ressources et en dépenses à 9.901 milliards F CFA soit une hausse de 17.9% par rapport à 2021.

En effet, la croissance mondiale qui devrait se situer à 4.9% pour une croissance économique nationale prévisionnelle de 7.1% en 2022 contre 6.5% en 2021, le coût du baril de pétrole fixé à 64.5 dollars américains en 2022 contre 65.7 dollars en 2021, le cours moyen du cacao estimé à 2.6 dollars américains par kilogramme en 2022 contre 2.4 dollars en 2021, une probable croissance du taux d’investissement de 13.6% et une consolidation de la consommation finale qui devrait progresser à 5,2% sont autant d’éléments qui sous-tendent l’élaboration du projet de budget 2022.

Selon le Ministre, la politique budgétaire en 2022 sera orientée vers la consolidation de l’efficacité du recouvrement des recettes intérieures, la poursuite de la maîtrise des charges de fonctionnement et le maintien de la soutenabilité de l’endettement public.

L’émissaire du Gouvernement a aussi indiqué que l’équilibre 2022 devrait connaitre une croissance qui le hisserait à 10.555.8 milliards de F CFA en 2023 puis à 11.616.6 milliards de F CFA en 2024.

Par la suite, selon un programme bien défini et dans la limite de temps imparti à leurs groupes sectoriels, les Ministres se sont succédé face à l’hémicycle pour défendre leurs budgets respectifs. Ils ont ensuite répondu aux questions et préoccupations soulevées par l’assemblée. Chaque passage a été ponctué par la validation du budget ministériel puis du budget sectoriel. Le Ministre Moussa SANOGO n’a pas hésité à les appuyer dans cet exercice.

Prenant la parole à la fin des séances, le Ministre du Budget et du Portefeuille de l’Etat a remercié l’assemblée. Il s’est dit satisfait de la qualité des travaux et a assuré de la prise en compte et du bon traitement des recommandations faites.

DTI

20-11-2021

2022-01-13T11:00:29+00:00 5 janvier 2022|